Les Fruitières du Très Haut-Débit

Des réseaux de fibre optique, d'initiative citoyenne
pour les Oubliés du Très Haut-Débit !

De quoi s'agit-il ?

Le programme "Les Fruitières du Très Haut-Débit" est une initiative privée, à vocation économique et solidaire, qui vise à promouvoir l'émergence de réseaux locaux de fibre optique dans les zones rurales abandonnées par le Plan France Très-Haut Débit !
Une "Fruitière du Très Haut-Débit" est une société coopérative qui intervient à l’échelle d’un territoire pour déployer un réseau privatif de fibre optique pour raccorder ses coopérateurs à l'Internet.
people_outline

Coopérative d’habitants


La "Fruitière du Très Haut-Débit" permet aux habitants du territoire concerné d’être propriétaires de leur prise de raccordement optique et d’une fraction du réseau déployé.
device_hub

Opérateur Internet


La "Fruitière du Très Haut-Débit" est capable de livrer des débits de 100Mbps symétriques (réception/émission). Entreprises et particuliers paient le même tarif pour cette prestation universelle.
add_shopping_cart

Centrale d’achat


La "Fruitière du Très Haut-Débit" est au service de ses sociétaires pour négocier avec les entreprises locales pour déployer la fibre optique et avec les opérateurs de services pour proposer les solutions numériques les plus adaptées, au meilleur prix
place

Où ? Pour qui ?

La "Fruitière du Très Haut-Débit" pour être viable, doit prendre appui sur un territoire d’au moins 10000 habitants ou 5000 foyers. Il faut avoir en tête que les territoires intercommunaux actuels rassemblent, en moyenne, plus de 15000 personnes (plus ou moins 7500 habitations).
euro_symbol

Combien ça coûte ?

La "Fruitière du Très Haut-Débit" propose d'être propriétaire de sa prise optique et co-propriétaire du réseau communautaire pour 3000€. Les frais de maintenance du réseau sont facturés 15€ par mois.
help_outline

Qui peut faire ?

La "Fruitière du Très Haut-Débit" est une initiative privée ambitieuse et audacieuse, dont la réussite tient à la qualité de ses initiateurs et à leur capacité à fédérer la population. Il peut s’agir d’élus, de responsables associatifs ou de chefs d’entreprises.

Vous êtes parmi les 25% de Français
Oubliés du Très Haut-Débit ?

Vous constatez déjà les effets délétères de la "Fracture numérique" et de la "montée-en-débit" ?

Vous habitez en zone rurale et savez que les campagnes françaises présentent des aptitudes à la société numérique plus grandes qu’on ne veut bien l’imaginer ?

La démarche du programme "Les Fruitières du Très Haut-Débit" vous intéresse ?

N'hésitez pas à nous contacter !