OLYMPUS DIGITAL CAMERA

par

B4RN : une expérience précieuse et exemplaire !

Qu’est-ce que B4RN ?

Pour les plus enthousiastes et les plus curieux d’entre vous, mais également pour les plus sceptiques, concernant l’intérêt et la pertinence de l’idée de “Fruitière du Très Haut-Débit”, en quelques articles, nous vous proposons de VOUS INTÉRESSER à l’initiative britannique B4RN.

B4RN – acronyme de Broadband for the Rural North, littéralement “le Haut-Débit pour le nord rural” – est un projet d’initiative citoyenne destiné à permettre le déploiement de la fibre optique dans la partie rurale du Lancashire. Initiée en 2011, cette démarche privée vise à apporter le Très Haut-Débit aux habitations ainsi qu’aux entreprises locales dans cette partie de l’Angleterre oubliée des opérateurs traditionnels.

Portée par quelques habitants non-résignés, handicapés par l’absence d’une connexion à l’Internet adaptée à leurs besoins, B4RN a vu le jour sous la forme d’une société coopérative. Cet acronyme qui se prononce “barn” – qui signifie “grange” dans la langue de Shakespeare – nous rappelle que jadis, dans les campagnes, et c’était particulièrement vrai avec l’arrivée des pionniers dans les territoires qui allaient devenir les Etats-Unis d’Amérique, la construction des granges étaient un moment de partage et d’entraide désintéressé pour tous les habitants. C’est une version revisitée de cette tradition rurale, à la fois solidaire et pionnière, qui a présidé à la création de cet opérateur alternatif qui apporte un débit de 1 Gigabit symétrique aux habitants de villages éloignés, de hameaux dispersés et de fermes éparpillées.

C’est un trio volontaire qui a imaginé et défendu ce projet communautaire :

  • Barry FORDE, universitaire à la retraite, spécialiste en architecture de réseaux (Membre de l’Ordre de l’Empire Britannique) ;
  • Christine CONDER, ancienne directrice d’école, épouse d’agriculteur (Membre de l’Ordre de l’Empire Britannique) ;
  • Monica LEE, universitaire, consultante en management des organisations.

Ensemble, ils ont su convaincre et fédérer, autour de la faisabilité technique et économique de leur proposition, la population locale ainsi que des partenaires financiers et technologiques.

B4RN est devenue, au plan mondial, LA référence en matière de déploiement alternatif de la fibre optique pour les zones rurales.

Aujourd’hui, 2450 foyers bénéficient du débit le plus rapide du monde, comparable au débit utilisé par l’entreprise Google. Plusieurs centaines de kilomètres de fibre optique ont été enterrés depuis 2011. En 2016, le nombre d’abonnés a augmenté de 53%. Ceci s’explique en partie par le fait qu’un grand nombre de communautés rurales voisines ou ailleurs en Angleterre sollicite cette coopérative pour créer leur réseau local et bénéficier de son savoir-faire.

Le succès du déploiement imaginé par B4RN repose sur le volontariat des habitants pour enterrer eux-mêmes la fibre optique et sur l’implication des propriétaires fonciers.

Son succès économique tient à la fois aux tarifs proposés et à la logique de “propriété partagée” du réseau entre les sociétaires. B4RN propose le Très Haut-Débit le moins cher du monde, avec un abonnement mensuel pour les particuliers de 30 livres sterlings.

A ce tarif, l’utilisateur dispose d’un accès Internet simple. Chaque utilisateur peut ensuite choisir directement les services qui lui correspondent le mieux : téléphone, télévision, télésurveillance, etc…

L’offre de B4RN est imbattable, notamment si l’on compare avec celle de l’opérateur historique – British Telecom – qu’il s’agisse du prix de l’abonnement, de la vitesse du débit et du niveau de qualité du service. B4RN a conçu un réseau capable d’assurer une très haute disponibilité, y compris dans les situations les plus extrêmes. Cela s’est vérifié en 2015, lorsque le Lancashire était sous les eaux. Alors que 60000 foyers étaient privés d’électricité et que les abonnés de British Telecom ne pouvaient plus accéder à l’Internet, il est notable de constater que les utilisateurs de B4RN n’ont pas souffert d’une seule seconde de rupture de service !

B4RN se distingue par un schéma technique évolutif, qui s’adapte aux besoins de ses utilisateurs. L’architecture du réseau de fibre optique vise à permettre à 100% des habitations et des entreprises du territoire de déploiement – le “B4RNland” – de pouvoir se raccorder. Aujourd’hui, 65% des “B4RNlanders” ont rejoint ce réseau. L’engouement dépasse les prévisions des initiateurs.

Au-delà du réalisme économique et financier du modèle coopératif, tel que proposé à travers la “Fruitière du Très Haut-Débit”B4RN montre que la prise en mains de l’avenir numérique des territoires par leurs habitants constitue une piste sérieuse, avantageuse et durable.

Depuis 2011, le développement du “B4RNland” s’est accompagné de créations d’emplois qualifiés et non-délocalisables.

Comme nous le verrons dans notre prochain article, pour ce qui concerne l’accès au Très Haut-Débit, le modèle coopératif n’est pas une solution-rustine mais bien davantage un projet de société à l’échelle d’un territoire, qui redonne du sens au “Commun”.